Comprendre le financement des entreprises. Où trouver l'argent ?




Comment les entreprises peuvent-elles financer leur projet ?
Une entreprise a besoin d’argent pour se développer et en gagner par la suite. Par
exemple, elle doit pouvoir acheter du matériel de production.
Comment les dirigeants peuvent-ils trouver les financements dont ils ont besoin ?



Grâce à l’emprunt, qui peut prendre plusieurs formes:
- Un emprunt bancaire traditionnel, le plus souvent limité au montant apporté par le
dirigeant dans sa société.
- Un prêt d’honneur ou avance remboursable, proposé par exemple par une Région ou une
institution, souvent à faible taux d’intérêt.
- Un emprunt obligataire émis par l’entreprise ; une obligation est une somme prêtée à
une entreprise par un particulier ou un organisme, contre intérêts.
Grâce à l’émission d’actions:
Lorsque l’entreprise émet des actions, elle vend une fraction de son capital, c’est-à-dire
une partie d’elle même.
L’acheteur a deux motivations :



Il espère que les résultats de l’entreprise permettront de lui verser des dividendes.
Il espère revendre ses actions à un prix plus élevé que celui auquel il les a achetées.
- La vente d’actions peut se faire auprès des marchés boursiers. Pour y accéder, l’entreprise
doit notamment publier régulièrement des informations sur sa santé financière. Elle
doit donc recruter une personne spécialisée ou faire appel à un cabinet extérieur, ce
qui représente un coût important.
- La vente des actions peut également se faire directement auprès d’investisseurs.
Cela s’appelle le capital investissement. Il en existe différents types, aux différents
stades de la vie de l’entreprise :
+ Le capital amorçage qui va permettre de financer la création de l’entreprise et
des premiers produits. Si les investisseurs sont proches du dirigeant, parents ou amis,
on parle de love money.



+ Le capital risque concerne principalement les entreprises innovantes, qui peuvent potentiellement
gagner beaucoup d’argent rapidement mais qui ont un risque important d’échouer.
Dans le cas d’investisseurs privés, appelés business-angel, ils apporteront aussi leur
réseau et leur expérience.
+ Le capital développement s’adresse à des entreprises déjà rentables qui ont besoin
d’investir pour accélérer leur croissance, en s’implantant à l’étranger par exemple.
Une nouvelle forme de financement apparait actuellement : le crowdfunding. Via internet,
il permet à des particuliers d’investir directement dans les entreprises en actions,
prêt ou dans une moindre mesure en dons.

Que ce soit par l’emprunt ou l’émission d’actions, les entreprises disposent de
plusieurs possibilités, en fonction des sommes dont elles ont besoin, de leur stratégie
ou encore de leur taille.










Enregistrer un commentaire

0 Commentaires